L'islamisme au Maghreb : la voix du Sud (Tunisie, Algérie, Libye, Maroc) - François Burgat 2016-01-30

L'islamisme au Maghreb : la voix du Sud (Tunisie, Algérie, Libye, Maroc) - François Burgat

  1. politics-dz
    [​IMG]

    Qui sont les islamistes ? Avant de les condamner, de s'en défendre ou de les justifier, peut-être faut-il les connaître. Loin de toute passion et aussi près que possible de la réalité, il faut comprendre l'histoire qui a produit cette génération politique montante sur l'entière rive sud de la Méditerranée. Connaître les livres auxquels ils se réfèrent, bien sûr, mais plus encore ces hommes et ces femmes, les convictions qui ont nourri leur engagement, l'itinéraire de leur mobilisation, celui de leurs évolutions. Telle est l'ambition que s'est assignée François Burgat. Son livre offre une analyse approfondie, précise et documentée de l'histoire de l'islamisme dans les différents pays du Maghreb. Il recense les nombreux courants, donne la parole aux leaders et aux militants, décrit les attitudes à leur égard des régimes en place. Les multiples entretiens que contient son livre rendent les propos des principaux intéressés directement accessibles au lecteur non arabophone. Publié une première fois en 1988, repris ici dans une version revue et largement augmentée, l'ouvrage permet de faire le point sur les événements les plus récents de la scène algérienne.


    François Burgat est un politologue qui consacre l essentiel de ses travaux à l étude des dynamiques politiques et des courants islamistes dans le monde arabe.

    Enseignant et conférencier au Forum économique mondial, au Parlement européen, à l'OTAN et dans de très nombreuses universités étrangères), il a résidé plus de vingt-trois ans au Maghreb, au Proche-Orient et dans la Péninsule arabique.

    Après avoir enseigné le droit à l Université de Constantine (1973-1980), il a été chercheur à l IREMAM et enseignant à l IEP d'Aix-en-Provence (1983-1989) puis chercheur au CEDEJ du Caire (1989-1993), directeur du Centre français d'archéologie et de sciences sociales (Cefas) de Sanaa (1997-2003) et enfin directeur de l'Institut français du Proche-Orient (Ifpo), à Damas (2008-2012) puis Beyrouth (2012-2013). Il dirige depuis à l'IREMAM le programme WAFAW (When Authoritarianism Fails in the Arab World) financé pour 4 années (septembre 2013 - 2017) par une Advanced Grant du Conseil européen de la recherche. Il est aujourd�hui membre du European Council on Foreign Relations.
    Faz و omar معجبون بهذا.

آخر التعليقات

  1. omar
    omar
    5/5,
    الإصدار: 2016-01-30
    شكرا